Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’épidémie s’intensifie dans les Landes

L’épidémie de grippe aviaire s’intensifie dans les Landes. Déjà plus de 300 000 animaux ont été abattus dans les exploitations. Les mesures sanitaires se renforcent.

Grippe aviaire dans les Landes
L'épidémie de grippe aviaire continue à s'intensifier dans les Landes (Illustration).

Depuis son apparition pour la première fois dans le département des Landes à Hastingues, le 17 décembre dernier, et malgré la stabilisation de cette première zone, l’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (Pyrénées-Atlantiques) puis Mant (Landes). Ce 14 janvier 2022, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence.

Lorsque les abattages sont effectués sur les exploitations, l’euthanasie des animaux est le fait, soit d’une équipe conduite par un vétérinaire privé et des techniciens des services vétérinaires pour les élevages de petite taille, soit de la société GT Logistics pour les élevages les plus importants. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations. Pour ralentir la progression du virus, le dépeuplement préventif des élevages est organisé de deux manières différentes. D’une part, par l’installation le 7 janvier dernier d’une plateforme de dépeuplement de grande capacité, dont le fonctionnement a été confié à l’entreprise GT Logistics, sous contrat direct avec le ministère en charge de l’Agriculture. Près de 260 000 palmipèdes et de 30 000 volailles ont ainsi été euthanasiés. D’autre part, au sein de l’abattoir de Saint-Sever qui a fait l’objet d’une réquisition par arrêté de la préfète des Landes à partir du 13 janvier pour plusieurs journées par semaine. 30 000 volailles y ont été euthanasiées à ce jour.

Pour comprendre l’origine de l’apparition des premières contaminations et les causes de la diffusion du virus H5N1, un agent de la Direction régionale de l’État en charge de l’agriculture et 4 agents de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale) apportent leur appui pour conduire une étude épidémiologique. L’augmentation continue du nombre d’élevage contaminés ou suspects, les différentes zones réglementées évoluent presque quotidiennement. À ce jour, près de 50 communes sont en zone de protection (3 km autour des foyers), 80 en zone de surveillance (3 à 10 km autour des foyers) et 20 en zone de contrôle temporaire (10 km autour des élevages suspects en attente de confirmation par le LNR). En complément, une zone réglementée supplémentaire mise en place le 1er janvier pour différer les mises en place d’animaux et réduire leur densité, est prolongée.

Aquitaineinfo Landes, Communiqué.

Toute l'info de Dax et des Landes en continu sur Aquitaineinfo Landes

 

La Télé des Pyrénées sur YouTube

 

#Landes #GrippeAviaire #Agriculture #Epidemie #Aquitaineinfo #Aquitaineinfos #Landesinfo #Landesinfos #AquitaineinfoLandes 

Tag(s) : #40 Landes Mont-de-Marsan, #40 Landes Dax, #40 Landes Côte
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :